accessibilité | contenu | menu
 
pas encore enregistré ? Inscription | mot de passe oublié ? | Aide
mon compte   connect
Ecrits Psy    

Écrits Psy

Domaine clinique : (psycho)thérapie

“ Pourquoi vouloir soigner les autres ”

En soignant les autres, on apprend beaucoup. Les malades sont nos meilleurs professeurs. Un petit texte pour parler de mon expérience, de mes ressentis, de mes convictions.
Publié dans clinique, relation au monde, (psycho)thérapie, psychologie dynamique | Laisser un commentaire

“ L'amour vache ”

La tendance antisociale décrite par D. Winnicott permet de porter un autre regard sur la violence conjugale.
L’auteur de violence serait une personne à tendance antisociale qui, ayant investi un objet, cherche à être contenu dans ses pulsions destructrices afin de pouvoir les vivre et ainsi connaître la culpabilité qui permettra de transformer la haine en sollicitude ce qui ouvrira les portes de la créativité. Mais l’objet, s’il n’exerce ni rejet, ni représailles échoue à se protéger. La transformation de la haine ne peut aboutir. Tout se passe comme si la personne à tendance antisociale avait trouvé la mère-objet, objet de haine et d’amour mais pas la mère-environnement, avec une possibilité de relation paisible.
Du côté de la victime, « l’absence de figure maternelle sûre pour recevoir le geste de réparation conduit à une perte de la capacité de sollicitude. Elle est remplacée par des formes primitives de culpabilité et d’angoisse. » Alors que l’enfant allait réaliser l’union de la haine et de l’amour, il régresse et occulte l’aspect destructeur qui devient un point aveugle. Il s’installe dans le don permanent et devient un objet de satisfaction. Il devient contre agressif tout en cherchant à l’extérieur un support de projection pour ses pulsions destructrices.
Dés lors on peut comprendre qu’une personne présentant des tendances destructrices soit psychologiquement une aubaine pour cet ex-enfant : c’est un bon support de projection de ses propres tendances destructrices et il y a de l’avenir pour la sollicitude et le dévouement.
Publié dans Pistes de réflexion, et invites, famille, (psycho)thérapie, psychanalyse | Laisser un commentaire

“ Guérison ... question de point de vue ”

Penser la guérison nous amène rapidement à en percevoir toute sa relativité. Cette question nous ouvre alors sur une clinique du singulier pour laquelle la guérison n'a de sens que par ce que nous en dit le malade et ne se réduit plus alors au seul rapport à la mort à venir.
Publié dans clinique, adulte, (psycho)thérapie, psychanalyse | Laisser un commentaire

“ Le chemin de la lumière ”

A partir de l'image d'un évêque sortant de sa cathédrale, le propos va vers la réponse que l'on donne à une attente; l'interprétation qu'on lui propose, en quelque sorte. Mais, autant que la manière, importe l'ensemble des conditions où se forme cette réponse.
Publié dans théorie, adulte, (psycho)thérapie, psychanalyse | Réagir | Commentaires fermés

“ Heaven climber ”

comment des images peuvent dire beaucoup sur une relation difficile entre deux personnes, venir l'enrichir et peut-être la dénouer.
Publié dans témoignage, adulte, (psycho)thérapie, approche d'inspiration pédagogique | Réagir | Commentaires fermés

“ Donde tu ibas ”

Quand une pendule rencontre un chanteur chilien, cela peut parfois faire renaître le monde...
Publié dans témoignage, société et contexte, (psycho)thérapie, approche d'inspiration pédagogique | Réagir | Commentaires fermés
Note : les textes sont présentés par ordre chronologique inverse (du plus récent au plus ancien).